Séminaire du Gouvernement : Tshisekedi siffle la fin des autorités morales

Durant trois jours, soit du 22 au 24 juillet 2021, les membres du Gouvernement Sama Lukonde sont en séminaire de renforcement des capacités, organisé par le Secrétariat National des Renforcement des capacités (SENAREC). Et ce, pour créer une dynamique de changement par la culture de l’excellence et la gestion axée sur les résultats.

Séminaire du Gouvernement : Tshisekedi siffle la fin des autorités morales

C’est le président de la République, Félix Tshisekedi qui a lancé ce séminaire, qui vise, au finish, de permettre aux "Warriors" d’intérioriser la vision du Président de la République, à travers les différents objectifs fixés dans le programme du gouvernement présenté par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge le 26 Avril 2021.

Dans son discours, le chef de l’Etat a ‘sifflé la fin de la période des Autorités morales’. Désormais, c’est la vision du chef de l’Etat, celle du ‘peuple d’abord’ qu’il faut s’efforcer de réaliser pour le bonheur du peuple congolais. Comme il n’a cessé de le rappeler depuis le "mariage" avec le FCC, "on n’est pas au gouvernement pour servir un camp politique quelconque, mais le peuple congolais".

C’est dans ce sens-là qu’il a été clair envers les membres du gouvernement membre de l’union sacrée de la nation, mais qui proviennent de plusieurs horizons politiques. Au moment la proposition de loi Tshiani, endossée par le député Singi Pululu fait débat, l’interpellation du président de la République vaut son pesant d’or.

Même si le Gouvernement Sama Lukonde regorge les ‘Katumbistes’ , les’‘Bembistes’ ou les transfuges du FCC, ils doivent tous se ranger derrière la vision du chef de l’Etat, et ne doivent plus recourir à leurs formations politiques dans la gestion de la chose publique. C’est donc un message à ceux-là qui pensent qu’ils peuvent toujours se servir de leurs camps politiques pour modeler leurs comportements au sein du Gouvernement.

Après le refus du "Katumbiste" Moni Della d’occuper son poste de censeur à l’OGEFREM, il est de l’intérêt de tout le monde que les ministres choisissent entre servir le peuple et leurs formations politiques. Si c’est pour servir le peuple, ils ont leur place au Gouvernement Sama Lukonde. Mais au cas contraire, ils n’ont qu’à prendre la porte.

Sauront-ils réellement prendre la porte, lorsqu’on sait ce que donne le pouvoir en République démocratique du Congo, dixit Azarias Ruberwa ?