mode nuit
Image
Sunday, 27 November 2022
Logo

RDC : Muhindo Nzangi quitte Ensemble pour la République et lance son parti politique

RDC : Muhindo Nzangi quitte Ensemble pour la République et lance son parti politique

Le ministre de l'Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Muhindo Nzangi, a procédé au lancement de son parti politique "Action des Volontaristes pour la Relève Patriotique" (AVPR), ce mardi 19 juillet 2022 à Kinshasa. Il quitte désormais "Ensemble pour la République" de Moïse Katumbi. 

 

Ce nouveau parti qui vient s'ajouter au microcosme politique congolais compte 8 députés nationaux, 13 députés provinciaux et 1 sénateur qui sont membres.

 

"Tout congolais est libre de créer son parti politique. Nous avons pris l'option de créer un parti politique, avec des jeunes, 8 députés nationaux et 13 députés provinciaux, pour porter notre message à l'ensemble du peuple congolais. C'est un processus d'émancipation pour nous autres qui ne venons pas de nulle part. Nous avons été au MSR et à Ensemble pour la République. Aujourd'hui, nous trouvons bon d'être ensemble au sein de l'AVPR, le parti qui va nous conduire vers les élections futures mais aussi comme grand mouvement national", a déclaré Muhindo Nzangi. 

 

Le patron de l'ESU estime que ce nouveau parti est déjà mieux positionné à sa naissance.

 

« Ce parti va être parmi les grands partis de ce pays parce que à sa naissance, il a 8 députés nationaux, 13 députés provinciaux, un sénateur et un ministre national. AVRP n’est donc pas un petit parti, c’est un bébé qui est né avec les dents », a-t-il martelé.

 

Concernant ses relations avec Moïse Katumbi, coordonnateur d'Ensemble pour la République, Muhindo Nzangi et les parlementaires membres de son parti disent avoir divorcé de manière civilisée.

 

"Nous avons parlé avec Moïse Katumbi pour lui dire que nous avons pris l'option de créer notre parti politique. Ensemble est un regroupement des partis politiques. Nous avons décidé de créer le nôtre pour retrouver une indépendance. Donc on s'est séparé comme des gens civilisés", a précisé Muhindo Nzangi.

 

Le paysage politique congolais est en mouvement. A une année des élections, des alliances et partis politiques se créent. 

 

Rédaction

commentaire / repondre