mode nuit
Image
Sunday, 27 November 2022
Logo
RDC : Vers la revanche du sol sur le sous sol avec l'agenda de transformation agricole

RDC : Vers la revanche du sol sur le sous sol avec l'agenda de transformation agricole

Le 17 janvier 2019, le Chef de l'Etat, le Président Félix Antoine Tshisekedi dépêche son Chargé de mission auprès du Président Obasanjo et de IITA au Nigeria avec pour objectif d'élaborer l'Agenda de Transformation Agricole de la RDC. Le Président Félix Tshisekedi a décidé de faire de l'agriculture son héritage économique pour la RDC.

 

Dès la Première semaine de février 2022, le Gouvernement de la RDC signe un MOU avec IITA pour la mise en œuvre de l'ATA DRC. A la fin du mois de Février 2022, IITA organise un Atelier de planification des activités de l'ATA DRC dans sa première phase (2022 et 2023), la deuxième phase étant prévue pour l'année 2024 à l'année 2028.

 

Le Premier Avril 2022, en Conseil des Ministres, le Président de la République, instruits tous les ministres concernés sous la supervision du Premier ministre de tout mettre en œuvre pour la réussite de l'ATA DRC. Le 18 avril 2022, c'est le Ministre de l'agriculture qui passe à l'action devant la Presse pour présenter et lancer officiellement les activités.

 

Dans la Première phase il sera question :

1- De viabiliser 8 pôles de développement Agro-Industriels sur l'ensemble du territoire national 

2- La relance de la filière semencière avec pour objectif de produire localement les semences en quantité suffisante pour la campagne agricole 2023.

L'ambition est d'inonder le marché national en manioc, maïs, Soja, riz, Haricots et huile de palme. Le développement des chaines de valeur du Maïs, du Soja et du Manioc induiront le développement des filières des protéines animales, notamment les œufs, le poulet, le poisson, le porc, le bœuf et le Ovin.

3- la mise en place des Brigades des Moniteurs et Inspecteurs agricoles pour la vulgarisation des Techniques Agricoles et l'encadrement des agriculteurs,

4- la réforme fiscale du secteur agricole et la révision du Code agricole afin de rendre notre secteur agricole attractif et competitif.

 

 Cette revanche du sol sur le sous-sol comme promise par le Président Félix Tshisekedi, son succès dépendra de l'implication Gouvernement de la République, du secteur privé et de l'appropriation par la population toute entière.

Il est donc possible de changer de narratif en produisant localement tout ce que consomme la population congolaise.

 

Aaron BASIMARHA

commentaire / repondre