mode nuit
Image
Sunday, 27 November 2022
Logo

RDC: Vital Kamerhe regagne Kinshasa pour la justice et/ou préparer les prochains scrutins électoraux ?

RDC: Vital Kamerhe regagne Kinshasa pour la justice et/ou préparer les prochains scrutins électoraux ?

Le Président de l’Union pour la Nation Congolaise(UNC), Vital Kamerhe a regagné la capitale, Kinshasa, aux petites heures du matin de ce lundi 18 avril 2022, sans tambours ni trompettes par un jet privé de Malta Forrest ayant atterri à l’aéroport international de Ndjili.

 

Certaines sources contactées par KUETTU 24 indiquent que  Vital Kamerhe est venu affronter la Justice qui a décidé de rouvrir son dossier devant la Cour d’appel, d’autres par contre font allusion à l’exécution "d’une nouvelle stratégie en vue de préparer les prochains scrutins électoraux sur fond d’un nouveau deal entre le leadership de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et celui de l’UNC. ”

Ces manœeuvres passent de toute vraisemblance par l'acquittement de Vital Kamerhe, dans le but de séduire son électorat au profit du Président Félix Tshisekedi, candidat à sa propre succession aux scrutins prochains…”, précise notre confrère L’EXCLUSIF.CD.

 

Rappelons que Vital Kamerhe avait quitté la capitale congolaise en janvier dernier pour un séjour médical en France.

Au sujet de son dossier judiciaire, la Cour de cassation avait annulé l’arrêt de la cour d’appel l’ayant condamné à 13 ans de prison pour détournement de fonds publics. Elle avait également renvoyé le dossier devant de nouveaux juges. La Cour avait estimé que le juge d’appel avait “violé le droit de la défense” de l’ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi en rendant sa décision le condamnant à 13 ans de prison pour détournement des deniers publics, alors que “l’affaire n’était pas en état” d’être jugée.

 

Vital Kamerhe, 63 ans, avait été condamné en avril 2020 à 20 ans de prison pour détournement de près de 50 millions de dollars alloués à la construction de maisons préfabriquées pour des militaires et des policiers, dans le cadre du programme dit des 100 jours. Cette peine avait été réduite à 13 ans de prison en appel en juin 2021. Il bénéficie de la liberté provisoire conditionnée par le paiement d’une caution de 500 000 USD.

 

Rédaction

commentaire / repondre